Nov 252014
 

At this time in water polo history they did not play in clean chlorinated pools. They played wherever they could which included lakes and rivers throughout Europe ,ralph lauren trainers. Often times they competed in dark murky water filled with trees and debris that made the game rather difficult and it wasn’t until the late 1800′s that they determined they should move the game indoors..

“just went to return some items to your roosevelt field location. Your associates are rude and obnoxious! i bought 3 items without trying them on Wednesday. Today was Friday of the same week so i returned 2 of them because they were tight on my arms.

Beijing’s real estate and automobile sectors are booming. Wheat and maize are its main agricultural crops. Beijing is developing at a rapid pace.Beijing’s lacquer ware work is well known for its intrinsic patterns,ralph lauren outlet, and images carved on it with lacquer and engraved with gold.

When we have a good day Its amazing and then wham,ralph lauren sale uk, the monster comes out. I am at the end of my rope. I actually had to give myself a timeout yesterday because I wanted to smack him so badly. The impact created by promotional polo shirts is huge. Let us consider the example of an embroidered polo shirt that has been given to a youngster. The sporty man will wear it on outings with friends or during shopping.

Polo shirts are about serving two disparate needs: function and style. Not to malign the average T shirt,ralph lauren hoodie, but polo shirts have the ability to address the casual with a status style. They are versatile as well as functional. You can get feeds that contain things like biotin, which could also be known as a hoof supplement that you could add later. But some feeds are processed with those in place. We often supplement with alfalfa, but we recognize that it is a legume more in other words of the bean family.

You need to be able to deal with angry customers. Maybe go to another Apple Store in your area and just hang out near the genius bar all day. Listen to the interactions, see how they get handled. Remote viewing gives you the ability to ‘see’ what’s going on when you need to. For example,ralph lauren outlet, it may give you peace of mind as a parent to know that your children are okay because you can simply ‘check in’ on them whenever you need to. This peace of mind and security is simply invaluable..

A beach cruiser bike, also cal . Bikes are just like automobiles, in that they require proper maintenance to perform their best. They must be oiled,ralph lauren outlet uk, tires must be checked and regular maintenance must be done. The GPSMAP 62s has a quad helix antenna that is highly sensitive,ralph lauren outlet, plus it has a GPS WAAS enabled receiver, along with HotFix satellite prediction. It locates your position and maintains the GPS location even in deep canyons and heavy cover. So you might be anywhere on earth the GPSMAP 62s will help you find your way back home..

Aug 152012
 
sleeping-dogs-playstation-3-ps3-1344947532-081

Dire que “j’attendais” Sleeping Dogs serait mentir. Vraiment mentir. GTA-Like dans l’âme, cet ancien “True Crime” repris depuis par Square-Enix n’avait pas grand chose pour m’attirer. Il aura fallu une bande-annonce pour me convaincre de m’y intéresser. Ambiance nocturne éclairée aux néons, où se mêlent l’anglais et le cantonais, combats à mains nues, poursuites en voiture spectaculaires, … oui, la bande-annonce promettait du bon. Mais était-elle fidèle au contenu ?

Après une longues années passées en Amérique, Wei Shen est de retour à Hong Kong. Alors qu’il tombe par hasard en prison sur son ami d’enfance Jackie Ma, ce dernier lui permet d’intégrer la mafia locale des Bâtons Rouges, dirigée par Winston Chu, une autre connaissance de jeunesse. Ce qu’ils ignorent, c’est que Wei est un agent infiltré, dont la mission est de remonter aux plus hautes sphères du groupe afin de faire tomber la plus grande triade de Hong Kong: Les Sun On Yee… Mais la mission de Wei pourrait s’avérer plus complexe que prévu alors qu’ils arrive aux prémisses d’une guerre intestine.

Pour faire bref, presque tout le système de jeu est identique à GTA (ce qui était l’ambition de la série True Crime à la base, sans réel succès). Donc, si vous êtes fan du genre, vous ne serez pas perdu. Ville ouverte, divisée en 4 quartiers, planques, mini-map etc… je ne vais pas vous assommer avec ceci, vu qu’on nage dans l’ultra connu. Par contre, Square-Enix a diablement dynamisé le tout, avec de petits éléments RPG bienvenus (décidément, le genre s’infiltre partout) et de nombreuses cinématiques très prenantes. C’est simple : le joueur est plongé dans un film d’action HK, au scénario certes pas bien original, mais diablement bien mené. Qui plus est, la galerie de personnage se révèle très attachante, même si elle n’évite pas les clichés, car leur personnalité est souvent mise en avant lors des cinématiques. Mention spéciale à Madame Chu, que nous voudrions tous avoir comme belle-mère !

Le joueur peut améliorer son personnage sous 4 angles distincts : la réputation s’acquière au fil des services que vous rendez aux nombreux PNJ en ville, aux rendez-vous avec les demoiselles ou encore durant les combats de rue. Elle vous permet de porter de nouveaux vêtements pour personnaliser votre style, mais aussi pour vous donner certains effets, comme des réductions dans les magasins, une augmentation de l’expérience ou des dégâts au corps à corps. Vous pouvez également augmenter votre niveau de truand et de policier. Si le premier est relativement simple à améliorer (il suffit en général de se conduire comme une brute, mentir, …) et permet de débloquer des compétences plus agressives, la seconde est un peu plus complexe, car il s’agit d’agir “convenablement”. Tous les petits dégâts causés en ville (personnes renversées, innocents tués, voiture abîmées, …) vous enlèvent de l’expérience, dont le total est comptabilisé en fin de mission, avec un score associé. Autant dire que cela relève d’un véritable défi lors de poursuites (à pied, en voiture ou en bateau) ou de chasse à l’homme… mais les compétences sont à la hauteur (comme voler une voiture sans déclencher l’alarme par exemple). Wei est également capable de pirater des caméras de surveillance à travers  la ville pour appréhender des trafiquants de drogue ou surveiller certains appareils téléphoniques en posant des micros.

Wei peut également augmenter son capital et trouver de nouveaux vêtements dans les nombreux coffres cachés en ville, et améliorer son maximum de vie en priant aux différents petits autels disséminés partout à Hong Kong. Les nombreux magasins et commerçants  ambulants vendent des brochettes, du thé, des glaces ou d’autres plats qui recharge la jauge de vie de Wei, mais surtout octroient des améliorations temporaires intéressantes, comme de plus gros dégâts au corps à corps ou une régénération de santé. A ne pas négliger entre deux missions, même si globalement, le jeu n’offre pas un challenge énorme en ligne droite.

Une autre quête annexe permet également d’améliorer les compétences martiales de Wei, car les combats à main nues sont bien plus fréquents que les joutes armées. Les combats se jouent un peu à la manière d’un Batman Arkham City, avec un système de contre très efficace et différentes techniques à apprendre en variant le nombre de frappe et la pression sur la touche d’attaque. Wei se retrouve souvent face à un groupe d’adversaires dont il devra se faire à la force de ses poings, mais aussi grâce aux décors. Il est en effet possible à tout moment d’empoigner ses ennemis pour les jeter contre un mur, contre une table, un urinoir ou tout autre objet se trouvant là, voire de les jeter par-dessus une rambarde. Mais quelques objets mis en surbrillance durant les affrontements offrent un genre de “finish moves” souvent très violents mais jouissifs : si cela commence par des têtes enfoncées dans un baffle de discothèque ou un ennemi envoyé dans une bouche d’aération, plus le jeu avance, plus les possibilités s’étoffent avec une rare barbarie : scie circulaire, crochet à viande, pieu métallique… les possibilités ne manquent pas pour assouvir votre sadisme. L’IA n’est par contre pas des plus affûtée, et il est rare de voir plus de deux ennemis vous attaquer.

Autant prévenir tout de suite : le jeu comporte de nombreuses scènes violentes et n’a pas volé son PEGI+18, surtout en seconde partie de récit, plus noir que le début. Violence gratuite ? On pourrait le croire à tort, car ceci accompagne le changement de mentalité du héros, affectée par sa mission et son environnement.

Les affrontements armés ponctuent également le jeu, mais ici encore, quelques petits effets viennent agrémenter le système classique de couverture, les ennemis visant avec assez de précision. En effet, point de marchand d’arme à Hong Kong, il faudra voler l’arme d’une ennemi avant de s’en servir contre lui. Les fusillades à bord de véhicules sont également très prenantes, avec la possibilité de tirer dans les pneus pour se débarrasser des ennemis, et épargner des vies. Il est possible de tirer à couvert, mais également en sautant d’une fenêtre, au-dessus d’une table, en voiture, avec un effet de ralenti digne de John Woo. Que dire aussi de la possibilité de s’éjecter de sa voiture sur l’autoroute pour sauter sur le toit d’une autre pour en  prendre le contrôle…  Car Wei est bien moins statique que ne l’était – à titre de comparaison – le Nico de GTAIV. A noter d’ailleurs qu’il n’est pas nécessaire de voler des voitures pour se déplacer, le jeu propose une moto et un bolide par défaut dans les parkings, et d’autres véhicules à acheter, voire même un valet qui vous amène votre voiture là où vous êtes.

En effet, vu que Hong Kong est une ville parsemée de ruelles et de toit, les développeurs ont gratifiés leur héros de talent de parkour : Wei saute par-dessus les tables, les voitures et gravit les murs, accentuant au final un sentiment de dynamisme durant les poursuites et les affrontements entre gangs.

La notion d’Open World ne rend pas le jeu des plus libres pour autant. Le scénario principal est ultra dirigiste, le jeu se permettant même de vous dire quoi faire durant les affrontements (“empoignez votre adversaire”, …), voire vous empêche d’effectuer d’autres actions que celles prévues dans la séquence en cours (vous ne saurez pas passer le moindre coup de fil en cours de mission si l’histoire ne le demande pas). Ce dirigisme sert pourtant avec brio l’histoire, qui se joue sans aucun temps mort. Impossible de lâcher la manette, même si l’histoire ne fait pas dans l’originalité.

Le jeu redevenant plus libre entre chaque début de mission, il est possible de s’atteler aux nombreuses occupations que propose le titre, chacune (ou presque) étant introduite lors d’une mission de l’histoire principale : vol de voiture, escorte, filature, rendez-vous galant, karaoké (très amusant d’entendre la voix de Wei sur des airs connus), jeux de hasard, combats de rue ou de coqs, courses de bolides, enquêtes de police … les occupations ne manquent pas et sont ludiques, mais font au final pâles figures en face du scénario principal, mis en scène et très dynamique.

Techniquement, le jeu semble accuser un certain âge, surtout au niveau des textures, même si c’est un Open World. Les visages sont par contre assez bien rendus et bien typés. Mais si sur console cela évite des chutes de framerate ou des ralentissements, un pack de textures sera  proposé sur PC afin de profiter de toute l’architecture riche de la ville. Les pistes sonores sont de qualité, et les différentes radios locales diffusent de la musique pour tous les goûts (même Queen), en anglais ou cantonais. Les doublages sont par ailleurs excellents, Square-Enix ayant décidé de faire appel à des acteurs talentueux comme doubleurs, comme Lucy Liu, Emma Stone, Edison Chen, Will Yun Lee ou encore Tom Wilkinson.

Il faut environ une dizaine d’heures sans traînailler pour boucler l’aventure principale, et profiter ensuite pleinement des à-côtés de Hong Kong, même si l’intérêt d’améliorer Wei se fait moins sentir. Les missions sont pourtant suffisamment intéressantes et variées pour avoir envie d’y revenir de temps en temps. Dynamique, dotés de personnalités charismatiques, de références au cinéma HK (Bruce Lee, Jackie Chan, John Woo et j’en passe) et débordant d’adrénaline, “Sleeping Dogs” est un excellent titre dans la catégorie “GTA”, qui m’a, pour ma part, bien plus passionné que le rejeton de Rockstar, grâce à sa mise en scène et sa galerie de héros. On pourra regretter un aspect technique un peu vieillot (malgré des environnements réussis, je le souligne), des quêtes annexes moins trépidantes que l’aventure principale et des rues un poil désertes pour une ville comme Hong Kong, mais si vous voulez une plongée dans le monde violent et sans pitié des triades, sautez sur “Sleeping Dogs” sans aucun regret !

Editeur : Square-Enix
Développeur : United Front Games
Type : Action / Aventure
Classification : PEGI 18
Testé sur Playstation 3
Auteur: Titiks

Aug 102012
 

Anvers, Belgique — 10 Août 2012 —Ubisoft annonce qu’Assassin’s Creed® III sera disponible sur PC le 22 Novembre 2012.

Prenant place dans le contexte tourmenté de la Révolution Américaine, à la fin du 18ème siècle, Assassin’s Creed III introduit un nouvel héros, Ratohnhaké:ton, né de parents amérindiens et anglais. Adoptant le nom de Connor auprès des colons, il est la nouvelle voix de la justice dans la guerre millénaire qui oppose les Templiers aux Assassins. Les joueurs incarneront Connor dans une lutte sans merci pour la liberté au sein de l’expérience de combat la plus fluide et stylisée de l’histoire de la franchise.

 

Assassin’s Creed III sera disponible le 31 Octobre sur PlayStation®3 et Xbox 360®, ainsi que sur Wii U™ au lancement de la nouvelle console de Nintendo.

 

Assassin’s Creed III peut d’ores et déjà être pré-commandé sur UBIShop®:http://shop.ubi.com/assassinscreed3

 

De plus amples informations sur Assassin’s Creed III sont disponibles surhttp://assassinscreed.ubi.com/ac3/fr-FR/index.aspx ou sur Facebookhttp://www.facebook.com/#!/assassinscreed.france.

Source: Ubisoft Belux

Aug 102012
 

 

En ouvrant aujourd’hui les portes de l’AR.Drone Academy (version Bêta), Parrot propose aux inconditionnels et fans de l’AR.Drone de vivre de nouvelles expériences. Véritable lieu de partage et d’échange dédié à la communauté de pilotes, l’AR.Drone Academy -accessible via l’application AR.FreeFlight 2.1- donne accès à des fonctionnalités et contenus exclusifs : géolocalisation et enregistrement des données de vol, identification des meilleurs ‘spots’ ou bien encore partage de vidéos avec la communauté AR.Drone…

 

S’inscrire à l’AR.Drone Academy

Après avoir créé, depuis l’application AR.FreeFlight, son profil d’utilisateur (surnom ; âge ; adresse ; email….), le pilote peut intégrer l’AR.Drone Academy !

Chacun de ses vols est alors enregistré, accompagné d’un grand nombre de données telles que le jour et l’heure, sa durée, le nombre de photos et de vidéos réalisées ; …

Stockés en ligne, ces contenus sont désormais accessibles à partir de l’AR.Drone Academy, même s’ils ont été effacés du Smartphone ou de la tablette de pilotage.

 

Carte : le monde vu de l’AR.Drone

Grâce à l’application AR.FreeFlight 2.1, les vidéos prises avec le Parrot AR.Drone,sont géolocalisées et s’affichent sur une carte.

Un système de tri automatique permet de retrouver, autour de sa position actuelle, ses propres vols, ceux des autres membres, mais aussi les ‘hot spots’ recommandés par ses pairs ou bien encore les ‘bad spots’ à éviter.

Un simple clic permet de sélectionner un vol et une fiche de présentation apparait sur l’écran : profil du pilote, adresse du vol, données statistiques, accès direct à la vidéo…

Chaque membre décide des contenus et informations personnelles partagés avec l’ensemble de la communauté.

« Les utilisateurs du Parrot AR.Drone ont toujours été particulièrement actifs sur YouTube. Il y a à ce jour plus de 14.000 vidéos créées par les pilotes. » rappelle Edouard Schwebel, Account Manager, Google France. « L’intégration de Google Maps au sein de l’AR.Drone Academy est un plus considérable dans la mesure où les pilotes et fans du quadricoptère vont pouvoir accéder à tout ce contenu vidéo en naviguant très simplement sur la carte, mais aussi trouver les meilleurs endroits pour voler. Tout se fait instinctivement, grâce à Google Maps. »

Statistiques de vol : Analyser chaque exploit

Lors de l’enregistrement d’une vidéo de vol, de nombreuses données sont stockées dans le ‘Cloud’ : altitude, vitesse, évolution du niveau de la batterie.

Les graphiques générés peuvent être consultés individuellement ou affichés en simultané sur l’écran du Smartphone ou de la tablette de pilotage lors du visionnage de la vidéo.

Charge aux pilotes de les analyser afin d’optimiser leurs futurs vols, réitérer leurs prouesses ou de les comparer avec les données rendues accessibles par les autres pilotes…

Partage de contenu : Poster ses vidéos et photos en un clic

Chaque pilote peut partager très simplement vidéos et photos directement depuis l’AR.Drone Academy.

Il suffit d’un clic sur la vidéo ou photo de son choix pour qu’elle soit automatiquement postée, accompagnée si besoin d’un commentaire, sur Facebook, Twitter, YouTube ou Picasa.

« Facebook est une plateforme d’échange qui permet de découvrir différents contenus intéressants et originaux. Le Parrot AR.Drone 2.0, par sa capacité à prendre des photos et vidéos aériennes et à les partager en un clic sur Facebook, apporte une nouvelle dimension aux images publiées sur Facebook, » commenteDamien Vincent, directeur commercial Facebook France. « Plus de 300 millions de photos sont mises en ligne chaque jour par nos utilisateurs dans le monde entier. Les prises de vue insolites qu’offre l’AR.Drone de Parrot et le caractère instantané du partage s’inscrivent parfaitement dans la dynamique de Facebook. »

La version Bêta de l’AR.Drone Academy est accessible à tous les Pilotes d’AR.Drone

équipés d’un Smartphone ou d’une tablette sous iOS.

Au fil des semaines, des mises à jour régulières seront proposées afin d’offrir des fonctionnalités optimisées, des modes de partage toujours plus intuitifs et de nombreuses autres surprises…

Vidéo : http://youtu.be/ELEdW6j8Nmc?hd=1

  • Application AR.FreeFlight avec accès à l’AR.Drone Academy,disponible en téléchargement gratuit sur l’App StoreSM

 Source : Parrot PR

 Posted by at 10:52
Aug 102012
 
Une nouvelle vidéo de gameplay pour Dishonored“L’art du crime”  vient d’être mise en ligne . Cette vidéo vous présente une partie des moyens à votre disposition pour éliminer vos ennemis, grâce au système de combat dynamique. Celui-ci vous permet de combiner de manière créative vos pouvoirs surnaturels aux armes et gadgets à votre disposition.Regardez la version interactive de la vidéo sur notre page YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=OpX2OmF8NH0.

Dans Dishonored, le jeu d’action à la première personne signé Arkane studios, vous incarnez un assassin aux pouvoirs surnaturels poussé par un désir de vengeance. Traquez vos cibles à la faveur de l’obscurité ou foncez tête baissée, l’arme au poing. Quelles que soient vos actions, le déroulement de chaque mission dépend de vos choix.

Dishonored sera disponible en Europe le 12 octobre 2012. Sa sortie est prévue sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC. Pour en savoir plus sur Dishonored, visitez le site http://www.Dishonored.com/.

Source Bethesda via Day1
Aug 092012
 

Rayman Legends garde toute la fantaisie de son prédécesseur et y ajoute une multitude de modes de jeu aussi originaux que divertissants, tout en proposant de  nouveaux personnages, de nouveaux environnements et une toute nouvelle bande-son.

Dans cette nouvelle vidéo, vous ferez connaissance avec le tout nouveau personnage de Rayman Legends, Barbara The Barbarian

 

 

REGARDEZ ICI LA VIDEO!

 

De plus amples informations sur Rayman Legends sont disponibles sur:

www.raymanlegends.com

Source : Ubisoft Belux

Aug 092012
 

 

 

Prévu en sortie simultanée avec les versions Xbox 360 et PlayStation 3, Sleeping Dogs sur PC proposera de nombreuses caractéristiques propres pour donner vie à l’île de Hong Kong. Cette version donnera aux joueurs de nombreuses optimisations graphiques et supportera les dernières caractéristiques de AMD et Nvidia.

 

Le pack de texture en haute résolution porte le jeu à un autre niveau, offrant des effets de rendus très détaillés pour pleinement apprécier tous les recoins de l’île, des gratte-ciels en centre ville aux temples anciens. Une nouvelle couche de profondeur est ajoutée pour les joueurs bénéficiant de machines équipées de résolutions plus définies, donnant un rendu des détails plus abouti sur une distance plus profonde afin d’accentuer l’immersion dans la ville. Les ombres en jeu sont également plus précises grâce à la haute résolution des textures, des filtres d’ombres de grande de qualité et le soutien d’une occlusion ambiante dans l’espace d’écran. Sleeping Dogs sur PC présente des performances améliorées pour les configurations en dual et quad core, ainsi que pour Nvidia SLI et AMD Crossfire. Le jeu sera compatible avec les manettes, et les contrôles ont également été pensés pour la souris et le clavier. Enfin le jeu a été optimisé pour des écrans 3D et multi de AMD et Nvidia.

 

Développé par United Front Games en collaboration avec Square Enix London Studios, SLEEPING DOGS est un drame policier sombre et viscéral prenant place sur l’île fourmillante de Hong Kong. En endossant le rôle de Wei Shen, un flic infiltré, les joueurs devront démanteler de l’intérieur l’une des organisations criminelles les plus redoutées au monde. Les joueurs exploreront une île bourrée d’action où chaque coin de rue, chaque étal de marché, chaque dock et même chaque gratte-ciel peut devenir le terrain de fusillades, de courses-poursuites chargées d’adrénaline et de combats d’arts martiaux brutaux et intenses. Avec l’un des systèmes de combat les plus intuitifs et les plus imaginatifs jamais mis au point, SLEEPING DOGS propose aux joueurs de réaliser une multitude de mouvements d’arts martiaux, leur permettant de se débarrasser de plusieurs ennemis d’une seule main. Les joueurs n’hésitent pas à décocher coups de pied mortels, combos enragés et contres vicieux, tout en se servant des nombreux objets de leur environnement, de la scie circulaire aux cabines téléphoniques, en passant par les incinérateurs et les portes de réfrigérateurs, pour éliminer de façon radicale les adversaires les plus récalcitrants.

 

SLEEPING DOGS sortira le 17 août 2012 sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC. Pour plus d’informations sur le jeu, visitez le site officielwww.sleepingdogs.net ou rejoignez la page Facebook www.facebook.com/SquareEnixFrance pour retrouver les dernières mises à jour.

 

Source Big Ben Belgium pour Square-Enix

 Posted by at 16:32
Aug 092012
 

Anvers, Belgique —le 9 Août 2012—Ubisoft® annoncela sortie de Michael Jackson The Experience sur iPhone® pour 2.39€. D’un glissement de doigt, les joueurs pourront contempler les chorégraphies du Roi de la Pop et découvrir en exclusivité sur iPhone deux nouveaux titres de son répertoire légendaire : “Leave Me Alone” et “Don’t Stop ‘Til You Get Enough”.

 

Michael Jackson The Experience sur iPhone inclut quatre chansons de la playlist originale : “Beat It,” “Smooth Criminal,” “Speed Demon” et “Blood On The Dance Floor”. Neuf titres supplémentaires seront disponibles entéléchargement, avec notamment “Bad,” “Billie Jean” et “The Way You Make Me Feel.”

 

De plus amples informations sur Michael Jackson The Experience sont disponibles sur :http://theexperience-thegame.ubi.com/michael-jackson/fr-fr/home/index.aspx

 

Source : Ubisoft Belux

 Posted by at 16:30
Aug 092012
 
lego-batman-2-dc-super-heroes-playstation-3-ps3-1340117639-080

Tintintintiiiiiin-tin !

Batman est de retour dans des aventures plus briquées que jamais, accompagné cette fois de la Justice League. Le Joker et l’infâme Lex Luthor se sont alliés pour mettre Gotham City à genoux. En effet, Luthor a créé une arme effroyable, et Batman aura cette fois bien besoin d’un coup de main supplémentaire en la personne de Superman pour mettre un terme à leurs ambitions, tant criminelles que politiques.

Un scénario original, donc, cela nous change des adaptations précédentes !

J’avais conclu mon test d’un précédent jeu Lego en disant qu’à force de nous servir la même recette – certes très amusante et agréable - Traveller’s Tale risquait fort de provoquer une indigestion chez les joueurs. Et bien, à croire qu’ils m’ont entendu, car ce Lego Batman DC Super Heroes apporte un peu de fraîcheur dans l’univers de leurs jeux Lego.

Au rayon des nouveautés, s’il est toujours question ici de parcourir des niveaux avec Batman et Robin (et éventuellement un autre personnage imposé par le scénario, comme “The Man of Steel”), cette fois, c’est tout Gotham City qui vous est offert, la ville étant totalement ouverte entre chaque mission (et bien entendu après le scénario principal). Du Manoir de Bruce Wayne, à la tour éponyme en passant par l’Asile d’Arkham et Ace Chemicals. Le monde proposé est vaste, et est à parcourir à pieds tant qu’à bord des nombreux véhicules à trouver, acheter ou reconstituer avec les célèbres minikits. Il y a des tonnes de choses à faire en ville comme acheter les sbires, combattre et acheter les méchants emblématiques, découvrir les 250 briques dorées, débloquer les capacités utiles des 20 briques rouges, secourir les citoyens en danger… on ne s’arrête jamais, il y a toujours un petit mécanisme, une nouvelle zone à visiter, un coin de toit regorgeant de piécettes…

Car des pièces, vous allez en avoir besoin… certains ennemis, capacités ou véhicules coûtant la bagatelle d’un million. Encore une fois, le jeu vous encourage à parcourir une seconde fois les niveaux en mode “libre”, après avoir débloquer les bons personnages aux capacités qui vont bien pour actionner tous les mécanismes rencontrés. Autant dire une balade de santé une fois les briques rouges découvertes.

Batman et Robin disposent toujours d’une grande palette de costumes, leur conférant diverses capacités (lancer des missiles, utiliser l’électricité, la gravité, se rendre invisible, et j’en passe), toutes utiles pour traverser la douzaine de niveaux dont est composée l’histoire, qu’il est possible de parcourir à deux en local.

Découpés en plusieurs sous-niveaux (à la sauvegarde automatiques), ces stages sont assez variés, et se parcourent avec un grand intérêt, que ça soit en sous-sol, poursuivi par un robot géant ou en chute libre ! Quelque phases de vol (à l’aide de l’invincible Superman ou à bord d’un engin), de poursuite en Batmobile ou en bateau viennent agrémenter le tout. Sincèrement, j’ai eu du mal à lâcher la manette entre deux niveaux.

L’humour n’a bien entendu pas été oublié, mais – deuxième innovation - les personnages Lego ont cette fois été dotés de voix ! Adieu l’amusant babillage ! Si les réactions des personnages prêtent toujours à sourire (mention à la journaliste qui introduit chaque chapitre avec son “Flash News”), force est de constater que c’est moins drôle que le les voir essayer de se faire comprendre avec la seule gestuelle, auparavant hilarante. Reste que ces voix sont pour la plupart bien trouvées, à l’exception du Joker, pour nous nous aurions aimé retrouver Pierre Hatet, comme dans l’excellente série animée ou plus récemment dans les derniers jeux Batman. Les situations sont pour le coup un peu moins burlesques, même si la comparaison entre flegme un peu glacial de Wayne et la jovialité irritante de Clark Kent est bien mise en avant, avec au centre un Robin qui ramasse les baffes.

Niveau sonore, c’est toujours les grands thèmes des super héros qui priment, l’ambiance musicale se modifiant suivant le personnage utilisé (principalement Batman et Superman d’ailleurs). Graphiquement, rien à redire, les différents niveaux et la ville de Gotham sont bien modélisés et typés, l’ambiance sombre y est bien retranscrite, tandis que le reste… bha ce sont des briques…

On pourra de nouveau reprocher les mêmes choses aux productions Lego : des graphismes “corrects mais pas bluffants” ou une répétitivité de gameplay (détruire, reconstruire, collecter), mais le plaisir reste ici encore au rendez-vous. Parcourir Gotham en volant, fureter dans les rues pour découvrir leurs énigmes, retourner les niveaux dans tous les sens en espérant débloquer tous leurs secrets, sourire à l’humour bon enfant et 28ème degré des personnages ou encore récolter compulsivement chaque pièce qui traine… la sauce prend encore une fois, et l’Open World n’y est pas pour rien. Une aventure qui s’avale rapidement (et goulûment) en ligne droite, mais de très nombreux à-côtés qui vous y feront revenir à coup sûr !

Allez… j’y retourne juste pour voir ce que Green Lantern peut faire en ville…

Editeur : Warner Bros Games
Développeur : Traveller’s Tale
Type : Action / Aventure
Multijoueurs : jusqu’à 2 joueurs
Classification : Tous publics
Testé sur Playstation 3
Auteur: Titiks

Aug 082012
 
Sacred Citadel, jouable pour la première fois sur le
stand public de Deep Silver – Hall 7 B041/C040
Deep Silver accueillera les visiteurs sur son stand public lors de la Gamescom 2012avec deux nouveaux jeux. Pour la première fois, les joueurs pourront essayer le prochain jeu de combat en scrolling horizontal Sacred Citadel ainsi que le nouvel opus du jeu d’aventure Secret Files 3. Des présentations des jeux et trailers accompagneront également l’édition 2012 de la Gamescom.Le stand public de Deep Silver se situe dans le Hall 7 B041/C040.Sacred Citadel: (Jeu de combat en scrolling horizontal; Windows PC, PlayStation®3, Xbox 360), www.sacred-world.comwww.facebook.com/sacredworldTrois guerriers ont décidé de s’unir face à un mal qui menace de réduire en esclavage le monde paisible d’Ancaria. L’Empire du Zane Ashen a engendré une armée de Grimmocs, des Orcs modifiés, pour partir en guerre contre les Séraphins. Ce n’est qu’en unissant leurs forces que ces héros pourront avoir une chance de réussir!

Sacred Citadel, un nouveau titre original se déroulant dans l’univers très riche de Sacred. Sacred Citadel va réinventer la sensation arcade des jeux de combat classiques, tout en fixant un nouveau standard pour le futur des jeux de type “hack & slash” en scrolling horizontal.

Les évènements de Sacred Citadel serviront de prologue au prochain chapitre de la saga Sacred et révéleront un étonnant secret à propos des Séraphins, qui aura un lien direct avec l’action du JDR Sacred 3, actuellement en cours de développement par keen games et prévu pour 2013.

Secret Files 3: (Jeu d’aventure; Windows PC), http://www.secretfiles.deepsilver.com,http://www.facebook.com/secretfilesgames
Secret Files 3 sera présenté par les développeurs d’animation Arts sur le stand Deep Silver.

Secret Files 3 est un jeu d’aventure de type Point & Click créé par Animation Arts, proposant une histoire ambitieuse et une grande variété de lieux à visiter. Ce nouvel épisode marche dans les pas des précédents volets de la série, Secret Files: Tunguska et Secret Files 2, combinant une histoire passionnante avec une jouabilité riche, des énigmes logiques et de superbes graphismes. L’intrigue, la mise en scène et l’évolution des personnages ont été développées en partenariat avec une équipe d’auteurs expérimentés ayant précédemment travaillé avec succès sur des films et des productions télévisées.

Site officiel: www.deepsilver.com

Source: Deepsilver via Day1
 Posted by at 16:02