Nohiro

Nohiro

Graphiste de génie légèrement barré avec une pointe de cannelle, un délice pour les papilles, à consommer sans modération !

Dec 112011
 
duke_nukem_forever_gold

Il était une fois, un homme qui sauva l’humanité de l’invasion alien en leur bottant le cul juste parce qu’ils avaient eu l’audace de détruire son vaisseau et en raflant au passage l’amour de toutes les nanas de notre belle planète bleu (quand je dis “belle”, je parle de la version vendue par paquet de 100 dans les magazines). Et il disparut peu de temps après sans laisser de trace…

Il y a bien des héros qui ont tenté de lui faire de l’ombre, mais peu importe, son aura a toujours été présente autour de nous et dans le coeur des plus vieux d’entre nous. Pour commencer, ce test ne sera pas objectif à 100% (forcement fanboy en attente d’un soft depuis 14 ans j’ai mes limites qui ont littéralement explosé.).

Je vous entends déjà au loin“bouh un fanboy pas objectif qui va nous dire que c’est le meilleur jeu de la planète”. Et vous n’auriez pas totalement tord, bien que je sais qu’après une telle attente les gens seront forcement déçu. Pour les retardataires ce jeu est la suite “directe” de DUKE NUKEM 3D sorti sur PC, N64 (version censuré Nintendo oblige), PSOne et j’en passe… Le tout s’ouvre directement sur le boss de fin de la dernière extension de celui-ci: le très imposant, mais néanmoins débile, “Empereur Cycloïde”. Et c’est de loin l’un des plus beaux clin d’oeil que le jeu video puisse nous offrir à l’heure actuelle, avant de traverser l’écran pour se rendre compte que DUKE était lui aussi en attente du jeu en charmante compagnie pour passer le temps (gâterie inside). Roi du monde et empereur de Las Vegas, il était sur le point de prendre une retraite bien mérité dans son casino sobrement nommée “lady killer”, mais les aliens étant assez rancunier il n’en fallait pas plus au Duke pour reprendre les armes. (je tiens à préciser que le dernier patch sur la version pc apporte beaucoup de modifications demandé par la communauté comme le port de quatre armes au lieu de deux)

Certes le jeu a ces défauts comme tous les softs et j’y reviendrai, mais ce qui fait de DNF un jeu incontournable c’estévidemment les milliards de clins d’oeil et l’humour omniprésent du titre ainsi que son statut culte de vaporware. Entre les références passant de Half-Life à Dead Space sans oublier Shenmue qui a droit à son heure de gloire dans un niveau spécial fenwick, le fan service et l’ambiance sont au rendez-vous, que demander de plus ? Oui les éternels insatisfait diront que le jeu n’est pas dans un environnement ouvert comme dans le précédent (bien que cela est faux, car se balader dans le désert du Nevada au volant d’un monster truck c’est le pied) et que c’était mieux avant, seulement l’époque a changé et l’évolution se fait sentir par rapport aux FPS récent et je leur dirai de comparer DUKE 3D et DNF, qui au final ont une tonne de point commun! (l’arsenal, le bestiaire, le scénario, l’ambiance, la teinte, à peu près tout en fait)

Pour en revenir sur les défauts, je pointerai du doigt les versions console qui en plus de ne pas être au top du “top” visuel (c’est quand même loin d’être moche par rapport à d’autre titre) se targue de loading extrêmement long!Le level design n’est pas exceptionnel mais c’est un peu normal pour un jeu dont le développement fut aussi long et compliqué par des problèmes divers (pour cela je vous renvoie à la timeline fournis dans les bonus du jeu ainsi qu’aux quelques photos prouvant qu’une cuisine peut faire office de centre technique pour le matériel défectueux). Les models des personnages sont propres, mais la réalisation est parfois inégale au niveau des textures. (bien que ce problème a été résolu sur pc grâce au dernier patch en date) Quant au multijoueurs, il est en tout point parfait selon moi! Fun et facile à prendre en mains tout en étant nerveux, il se compose de modes classiques (deathmatch, team deathmatch, capture de babe et roi de la colline) qui ont prouvé leur efficacité au fil du temps. Le nombre de cartes est correct et les défis ne manquent pas pour obtenir de quoi personnaliser son Duke ainsi que de nombreux objets interactifs pour le manoir de celui-ci. À noter que le prochain pack de cartes contenant de nouvelles armes et parodiant de célèbres FPS sera gratuit pour les membres du first access club.

Note: 3 étoiles.

En conclusion: DNF séduira les vieux de la vieille qui aiment les jeux old school avec du circle straff et des ennemis débiles dedans! Certes c’est loin d’être parfait, mais avec un solo digne des meilleurs nanars d’Hollywood et un multi d’enfer gonflé au stéroïdes je ne peux que le conseiller… Hail to the king baby!

Editeur: 2K

Développeur : Gearbox Software/ tryptich games / 3D realms

Groupe:  Duke nukem

Genre : FPS/Avec des boules

 

Dec 112011
 
the-last-of-us-exclu-ps3-nokevin


Je pensais que NAUGHTY DOG avait tiré le maximum possible sur les ressources de la PS3 avec Uncharted 3. Mais ils viennent encore de me prouvé le contraire aujourd’hui grâce au trailer de l’exclusivité qu’est The Last Of Us (qui sortirai à priori en 2012 le développement ayant pris place durant celui d’uncharted 3). Mais comme les mots ne suffisent pas à décrire la qualité d’animation et de réalisation de ce futur titre je vous laisse en compagnie du trailer!

(les images qui suivent sont tirées directement du moteur ingame du titre)

YouTube – Broadcast Yourself.

Dec 102011
 
334637_10150511316141948_298652701947_10485485_763180399_o


C’est tout simplement le nom du premier add-on solo de DNF (comme à la belle époque). Le tout prendra place dans la zone 51, mythique pour ces légendes et verra revenir l’ennemi juré de le Dr Proton! Ainsi que des clones cybernétiques que l’on a pu apercevoir en 2001 dans le trailer E3 du jeu , mais qui avait été retiré du script sans plus de raisons (développement anarchique souvenez-vous!) et qui se voient donc réintroduit via un add-on solo consacré.

Cet add-on inclura en plus d’un tas de nouveautés, tel que de nouvelles armes inédites et de nouveaux monstres,4 maps supplémentaires pour le multijoueur (qui il faut l’avouer est laissé à l’abandon sur console, mais tenant le coup sur pc) SKY HIGH, COMMAND EDF, DROP ZONE, BIOHAZARD. En espérant que le formaulaire compléter par les joueurs afin de donner leurs avis a pu servir à corrigé les nombreux problèmes du soft de base (du moins sur console la version pc tenant mieux la route bien que se ne soit pas la folie non plus). Personnellement je n’en attends pas grand-chose, si ce n’est de passer un moment agréable au possible.

Le tout sera dispo sur pc et ps3 pour 9,99€ et sur 360 pour 800 points le 13 décembre.

Jun 032011
 
Capture d’écran 2011-06-03 à 13.10.14

Comment décrire cette sensation qui a émoustillé toute la génération Playsation… Lara Croft et ses formes généreusement cubiques, voir triangulaires dans certains cas. Malheureusement, l’utilisation abusive de la licence ayant tué Core Design n’a pas rendu la tâche facile à Crystal Dynamics, ils ont tenté de redonner un nouveau souffle avec cette dernière trilogie.

Mais, j’ai envie de dire que ce n’est pas encore complètement gagné…

Car malgré le renouveau, la transition d’équipe n’a pas été de tout repos, surtout après «l’ange des ténèbres» un épisode qui reste dans les mémoires comme le plus mauvais de la série… Autant le dire les portages haute définition vite faits sont légion ces temps-ci et cette compile n’échappe pas à la règle du ”ZROP” (le zero retouche ou presque.). Ce n’est pas un problème en soit quand l’un des épisodes vient directement de cette génération, pour les autres tout est question d’optimisation et de bonne volonté.

Mais que se soit clair, nous sommes en présence d’une excellente compile en terme de qualité/quantité/prix, qui se situe scénaristiquement entre le premier et le dernier épisode. Il y est fait abstraction de certains événements pour se concentrer sur la disparition de la mère de Lara et de l’ennemie la plus emblématique de la série, à savoir Natla. Là ou Underworld s’en sort avec les mérites, Legend est presque une catastrophe technique ! Entre la tête de notre héroîne qui passe à travers les objets auquels on est accroché, les textures mal dépliées sur les polygones et bugs de colisions qui s’enchainent, c’est un véritable défilé… Encore heureux que le jeu se rattrape au niveau ludique en proposant des phases de jeux diverses et variées (courses en moto, escalade et gunfight sont au programme).

Et voilà qu’entre en scène l’épisode sobrement intitulé Anniversary qui s’avère être le remake du tout premier volet sortie à l’origine en 1996. Là, on reconnaît le talent de Crystal Dynamics qui redonne litteralement vie à un jeu vieux d’une décinnie en lui apportant quelques scènes suplémentaires, des énigmes revue et un gameplay digne de ce que pouvais offrir le genre à sa sortie en 2007. Underworld est certainement le meilleur épisode de la série à ce jour (disponible à part pour une dizaine d’euro;) En plus d’être toujours aussi beau depuis sa sortie fin 2008, il offre de gigantesque décors qui fourmillent de détails comme la cité perdue au fond de la méditéranée ou les forêts luxuriantes de la Thaïlande. Il renoue avec l’aspect exploration de la série qui fait plaisir aux fans de la saga. À noter que le disc contient les making of des jeux ainsi qu’un thème PS3 et une tenue destinée au PlayStation home.

En conclusion: Une compilation sympathique avec une bonne durée de vie et à petit prix pour cette série mythique qui devrait revenir en forme sous peu avec un neuvième épisode. Malheureusement cette trilogie ne s’adressera qu’au personne n’ayant pas gouté au originaux sur PlayStation 2.

Editeur: Sqaure enix

Développeur : crystal dynamics

Groupe: Tomb raider

Genre :action/plate-forme

 

 

 

 

 

 

May 212011
 
DukeNukemForever_Hero

Aujourd’hui fut un grand jour les amis, car le fan de Duke Nukem que je suis a pu rencontrer le DUKE ! Lors de l’event organisé à la gare de Midi “come and get some”, on a pu tester enfin ce jeu tant attendu qu’est DUKE NUKEM FOREVER.


Après presque quatorze ans d’absence la légende des botteurs de culs est de retour et c’est pourquoi il était de mon devoir de faire cette rencontre historique (bon c’est vrai j’avoue que j’ai joué à duke 3D alors que je n’avais que 8 ans mais que voulez vous..).

Avec l’ami Anthrax je suis parti à la rencontre d’une remorque sobrement nommé “come get some”… Malheureusement duke était parti faire une vidange d’après ce que j’avais compris (Je tiens à remercier la charmante babe pour son sourire et ses dons naturels dont seul mère nature connaît le secret). Il ne m’a pas fallu longtemps pour accéder à l’arrière de la remorque qui était sacrement bien fourni en consoles… On en attendait pas moins de la part de homme doté de boules d’acier.


j’ai donc entamé la partie par la scène d’ouverture déjà mythique prenant place à la fin de duke 3d et j’ai directement enchaîné par une randonné dans le desert du Nevada, histoire d’écraser et de broyer du porcoflic à gogo en monster truck.

Et puis vint la révélation! Alors que j’était plus que concentré sur le petit écran qui me permettait de voir à travers les yeux du duke, Anthrax m’a fait remarquer une masse de muscle énorme qui se tenait dans mon dos à peine à un mètre de moi… Stupéfait je n’arrivais pas à croire que j’étais en présence du DUKE le seul, l’unique, le vrai! (et non pas un mec ayant une carrure de mouche avec un cosplay bidon) D’ailleurs en parlant de lui, sa réputation avec les femmes legendaire est bien fondée, j’en tiens pour preuve les photos qui émaillent cet article.

En bref un retour qui s’annonce énorme comme les boules qu’il possède et explosif comme son monster truck! (ps: duke says i’m hot)

May 022011
 
Untitled-1


Et j’en ai marre de creuser ! Oui, non, peut-être… Non c’est vrai, j’ai beau aimer Minecraft pour son côté cubique, son univers incroyable, sa faune et sa flore (à l’exception fait des kreepers), je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à m’arrêter de creuser des tunnels pour récolter de la roche et autres ressources indispensable à toute construction. J’ai même l’impression de voir des cubes partout autour de moi, un sentiment étrange à la portal m’envahit et en fait je pense que ce jeu peut rendre fou!

J’ai déjà plus d’une cinquantaine d’heures à mon actif et bâtir une cité utopique est un objectif sans fin, tout comme ce jeu d’ailleurs (il parait même que TETRIS en est jaloux). Il semblerait même que certains de mes amis (imaginaire ou non…) aient arrêter de jouer à WoW pour crafter dans la joie et la bonne humeur, mais je trouve ça dangereux voir suicidaire. Minecraft est un jeu sans égal, une idée de génie sortie d’un cerveau détraqué (coucou à notch en passant), le genre d’idée que l’on a qu’une fois dans sa vie et bordel pourquoi ce n’est pas moi  qui l’ai eu !

Tout ça pour dire que je n’ai pas de réelle raison de creuser et d’aimer ça, du coup ça m’inquiète légèrement… Bon c’est pas tout ça, mais si quelqu’un me cherche je serai dans la galerie sud entrain de… Creuser ! Craft craft craft… Craft craft craft… Craft craft craft… ho non un kreeper ! *BOOM*

Apr 152011
 
Untitled-1

Si vous n’aviez qu’une seule question à poser à Monsieur Myamoto, quelle serait elle? Car il se pourrait que la meilleure de ces questions trouve une réponse grâce à Valentin qui s’apprête à rencontrer ce dieu vivant du monde vidéoludique lundi à Paris. Le Sujet principal est bien entendu la Nintendo 3ds (et ses services online)

A vos clavier… Prêt ? Partez !

Apr 132011
 
Untitled-2


A l’occasion de la sortie du humble bundle de frozenbyte, un pack de jeux en mode “pay what you want”, dont les bénéfices seront reversés aux développeurs et à certaines associations caritatives (Electronic Frontier Foundation et Child’s Play), je vous propose de faire un petit point sur les ventes!

Si les deux précédents pack ont connu un succès plus que mérité, grâce notamment à des jeux comme, braid, world of goo, machinarium… Ce pack dédié à la petite boite frozenbyte est en passe de connaitre le même succès que ces prédécesseurs, car après seulement deux jours de commercialisation septante-cinq mille packs on déjà trouvé preneurs pour un total de 380 000 $ récoltés.

Vous retrouverez 5 jeux dans ce pack: Shadowgrounds, Shadowgrounds Survivor, Trine ainsi que Splot (encore en développement est qui sera mis à disposition via un mail une fois le jeu fini) et Jack Claw (le prototype d’un jeu annulé avant d’être terminé et destiné au xbox live et pc).

Le tout est disponible à l’adresse suivante: http://www.humblebundle.com/ , le pack est 100% sans DRM (ne soyez pas radins!) et pour les intéressés sachez qu’en plus de tout ça des codes pour Steam, Desura et Onlive vous seront fournis.

Apr 122011
 
coupdegueule

Je témoigne aujourd’hui d’un ras le bol généralisé envers presque tous les éditeurs de softs que compte notre jolie petite planète bleue qui est littéralement en train de crever la gueule ouverte.

Le ton est donné: Trop c’est trop…

Après les personnages de Marvel Vs Capcom 3 déjà présents sur le Discs, les chapitres de Assassin’s creed II refourgués à coups d’excuses bidonnes et j’en passe, et des meilleurs, laissez moi me pencher plus particulièrement sur le cas Dead Space 2 de monsieur EA (oui la multinationale qui vous refourgue un code pour jouer en multi dans vos boites et qui s’attaque donc au marché de l’occaz).

La news est tombée: d’ici peu, deux chapitres “inédits” -pour ne pas dire qu’il étaient prévus longtemps à l’avance et qu’ils aurait très bien pu figurer sur la galette, qui je le rappelle coûte la bagatelle de 70 euro- seront disponibles pour les possesseurs de ce formidable jeu (excepté pour la version pc, comprenne qui pourra). Et je commence à littéralement en avoir plein le cul de ces méthodes à la con. Des chapitres façon GTA ne me dérangent aucunement (sachant qu’ils sont disponibles en version boite et qu’ils procurent une véritable expérience supplémentaire) autant ce foutage de gueule de nous vendre un chapitre, des persos “inédits”, ou quelqu’autre connerie juste après la sortie d’un jeu me donne envie de tuer des chatons.

C’est vrai, à force de prendre les joueurs pour des pigeons et je sais qu’il y en a beaucoup tout autour de moi: ça risque au bout d’un moment, de se retourner contre eux… J’aimerais tellement voir un jour un mai 68 du jeu vidéo!! C’est pourquoi, j’ai décidé de me tourner vers deux autres marchés que la boutique traditionnelle: l’occasion et le marché du neuf parallèle. Je m’explique, là où une bande de gugusses ira payer sa galette 70 voir 80 euro pour un collector avec une jolie boite en carton, moi j’attends deux voir trois mois ce qui me permettra d’acheter le jeu à moindre coût (la plupart du temps deux à trois fois moins cher) ou alors, je l’achète via une boutique web qui offrira une marge inférieure à celle de base. Si une majorité de joueurs se comportait de la sorte, comme des consommateurs responsables, cela pourrait faire pencher la balance. Malheureusement je pense que je rêve un peu et que ce n’est que le début d’une chaine de consommation qui n’enrichira que plus les éditeurs au détriment des joueurs qui, eux, se sentiront obligés de suivre ce pathétique mouvement comme des moutons.

J’en appelle donc à la raison, faites passer ce message! Et n’achetez pas ces saloperies de DLC qui me font littéralement péter un plomb!

 

Apr 082011
 
Dead_Space_2_16

Welcome dans notre fabuleuse station spatial “la méduse”. Notre croisière débutera par une visite de l’espace psychiatrique réservé aux plus chanceux d’entre vous, au menu: dépressurisation à usage unique, explosions en tout genre et une fin connue d’avance: bain de sang composé entre autre de vos membres. Enjoy!

J’ai envie de dire que ce genre de vacances virtuelles peuvent m’intéresser…

À vrai dire je n’aimerai pas être à la place de ce pauvre Isaäc. Comprenez-moi, semer des aliens qui transforment vos amis et votre famille en monstres tout ça à cause d’un monolithe provenant d’un vulgaire caillou perdu dans l’espace et renfermant un fantasme religieux plus que douteux, c’est loin d’être la fête. Surtout quand on apprend que notre petit cerveau, devenu fou entre temps, a participé à la construction d’un nouveau monolithe. Et j’en resterai là au niveau de l’histoire pour ne pas vous gâcher le scénario, qui il faut l’avouer est au-dessus de mes espérances. Pour les fans du premier épisode, certains passages risquent de vous rappeler pas mal de souvenirs. Tout comme la technique qui est irréprochable, que se soit en terme de gameplay où d’effets visuels, le jeu reprenant les bases de la série tout en y ajoutant certains éléments afin de renforcer l’immersion.

À commencer par l’attribution d’une personnalité bien trempée à notre personnage qui était sacrement muet dans le volet précédent, à croire que vivre ce genre d’évènements délie les langues.  Car oui, pour les retardataires il serait temps de se prendre au jeu de l’horreur la plus malsaine et dingue qui soit. Ce jeu m’a vraiment plu car il se reinvente à chaque chapitre, introduisant de nouveaux monstres dont des nécromorphes sprinters extrêmement stressants ou encore de gentils petits fétus explosifs dont la scène d’introduction glauque entraînera la naissance (Je sais le jeu de mots etait facile.) de cauchemars chez les plus sensibles d’entre vous. Sans parler de ces nouvelles phases en zero gravité d’une efficacité qui ferait tremblé Chris Redfield tellement Resident Evil 5 semble anecdotique quand on ose la comparaison (Et oui, Isaäc peut tirer en courant… Si ça c’est pas la classe, hun !). Évidemment le jeu n’est pas sans défauts, dont certains m’agacent mais j’y reviendrai en fin de critique.

À vrai dire, quand je le compare à Resident Evil 5 je pense surtout au côté bourrin qu’il a acquis grâce aux hordes de nécromorphes, mais il arrive cependant à trouver une justification scenaristique qui se tient (Forcement une station spatial vide n’aurait aucun interêt.). Là où le premier Dead Space me fessait stresser rien qu’à l’idée d’ouvrir une porte, le tout est remplacé par du stress scripté qui laisse place à une bonne dose d’action. Mais le point le plus énervant reste sans aucun doute l’ajout d’un multijoueur anecdotique au détriment de chapitres supplementaires disponible en dlc! Oui je parle bien de SEVERED qui offre une vision alternative de ce qui se passe en introduisant un nouveau personnage à l’intrigue et qui ne coute que 6,99€ (Moi j’appelle ça du vol, personnellement.). Il aurait pu être de base dans le disc car sorti très peu de temps après le jeu. Et comme point final à mon coup de gueule, j’ajouterai que le mode multijoueurs ne sera pas accessible pour les acheteurs de la version occasion du titre dû à la politique moisie d’EA et de son online pass. Crysis 2 (Édité par EA) n’en possède grâce au push de Crytek et je les en remercie!

Note:

En conclusion: un jeu “must-have” qui détrône aisément le culte Resident Evil (gamecube) en proposant un meilleur survival. Bien que certains points viennent gâcher le plaisir (ou l’horreur, selon), j’espère qu’il ne finira pas comme son mentor qui pert de son originalité à trop vouloir devenir “grand public” et bourrin.


Développeur : visceral games

Éditeur : electronic arts Groupe: Dead Space

Genre : survival horror

PEGI +18